Tout savoir sur les dents de sagesse

Les dents de sagesse sont la dernière série de molaires qui commencent généralement à apparaître à la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Elles sont logées tout au fond de votre bouche et peuvent entrer latéralement, affectant d’autres dents. Bien qu’elles ne causent pas de problèmes immédiats, elles peuvent causer des problèmes plus tard, tels que des infections et des kystes.

Tout savoir sur les dents de sagesse

Infection dent de sagesse

Les infections buccales sont le plus souvent causées par les dents de sagesse. Ces dents peuvent s’infecter si elles sont retirées de la bouche, partiellement ou totalement. Une mauvaise hygiène buccale peut augmenter le risque d’infection. Sans symptômes, les troisièmes molaires peuvent également être infectées si elles ne sont pas retirées du rebord gingival. Voici les signes qui indiquent une infection

  • Le gonflement des gencives
  • Rougeur
  • Présence de pus
  • Mauvais goût dans la bouche
  • Sensation de pulsation
  • Gonflement des ganglions
  • Fièvre
  • Présence d’une bosse
  • Douleur dans les joues
  • La mâchoire est raide

Comme ils peuvent avoir de nombreux effets secondaires, il est important de les empêcher de se former.

Dents de sagesse symptômes quand elles poussent

Parfois, il arrive qu’elles poussent mal (qu’elles soient à moitié ou incluses) présentent des symptômes. Ces cas sont dits asymptomatiques. Ces dents de sagesse doivent être contrôlées régulièrement à partir de l’adolescence. Un dentiste devrait effectuer des radiographies panoramiques tous les trois ans.

La dent de sagesse en pleine croissance peut présenter des symptômes comme une douleur à l’arrière ou sur le côté de la bouche. Le plus souvent, on parle de rayonnement (ou de propagation) vers le temporo-mandibulaire (entre les mâchoires inférieures et le crâne). La douleur peut être localisée dans la mâchoire, à l’arrière de la bouche ou près des oreilles. Une gencive gonflée, rouge foncé, douloureuse et enflammée peut provoquer une mauvaise haleine, des maux de tête et une douleur intense.

Dents de sagesse qui poussent, comment le savoir ?

Les dents de sagesse sont les dernières molaires à pousser et peuvent causer beaucoup de problèmes aux patients. Elles poussent généralement vers l’âge de 18 ans. Cependant, il n’est pas rare qu’elles apparaissent dès l’âge de 12 ans ou jusqu’à 30 ans. Si vous savez si vous avez affaire à des dents de sagesse, la meilleure chose à faire est de regarder s’il y a un espace entre vos autres molaires et ce qui peut sortir de vos gencives.

Douleur dent de sagesse

Les dents de sagesse peuvent être douloureuses, infectées et doivent souvent être extraites. Notre équipe médicale vous expliquera comment soulager et traiter toute douleur liée à celle-ci.

Tout savoir sur les dents de sagesse

Comment les dents de sagesse peuvent-elles m’aider avec la santé bucco-dentaire ?

Les dents de sagesse, également appelées troisièmes molaires, sont généralement présentes entre 16 et 25 ans. Bien qu’elles soient utiles pour mâcher de la viande crue, elles ne sont plus utiles aujourd’hui, car la plupart de nos aliments sont précuits ou coupés. Elles restent situées à l’arrière de la bouche. Cependant, certaines personnes en ont plus de quatre.

Que devez-vous faire si vous êtes inquiet de vos dents de sagesse ?

Si vous ressentez une douleur ou un gonflement des gencives, ou s’il vous est difficile d’ouvrir la bouche, vous devez consulter un médecin. Les problèmes d’éruption de celles-ci sont fréquents chez 25 % de la population. Il existe deux possibilités : elles peuvent être soit incluses, soit affectées. Une dent de sagesse incluse est une dent qui a été touchée par la deuxième molaire. Les dents de sagesse semi-affectées sont plus ou moins enfoncées dans l’os et la gencive. Il est difficile de prévoir le nombre qu’une personne aura.

Faut-il enlever les dents de sagesse ?

On pensait que les dents de sagesse pouvaient provoquer un déplacement des dents en interférant avec le positionnement des autres dents. Pour s’assurer que les dents sont correctement alignées, l’extraction était souvent recommandée. Il est maintenant recommandé de les enlever si elles présentent un risque d’infection, si elles causent de la douleur ou si elles posent un problème pour les autres dents. Les dents de sagesse semi-incluses sont fréquemment retirées parce qu’elles peuvent provoquer une pathologie, comme une péricoronarite ou une infection des gencives.

Extraction dent de sagesse ou comment se passe une opération dent de sagesse

Ce cas déterminera la meilleure méthode d’extraction des dents de sagesse.

Le dentiste utilisera des pinces pour retirer les dents de sagesse pour les déraciner. C’est ce que l’on appelle une extraction simple.

Si les troisièmes molaires ont été semi-incluses, le chirurgien fait une incision à travers la gencive, puis perce l’os. Il peut être amené à couper la dent en plus petits morceaux si elle est trop grosse. Après avoir retiré la dent, il doit recoudre la gencive. C’est ce qu’on appelle une extraction complexe ou chirurgicale.

Des sutures résorbables sont utilisées pour suturer la gencive. Elles disparaissent en 3 semaines.

Qui faut-il consulter pour de dents de sagesse ?

Il est recommandé de consulter un dentiste.

Si vous avez une dent incluse ou semi-incluse, il est important de faire une radiographie panoramique tous les trois à quatre ans.

Si les dents de sagesse provoquent une douleur, une gêne ou une infection récurrente,

une anesthésie locale peut être utilisée pour enlever les dents de sagesse. Cela ne pose généralement pas de problème. Parfois, plusieurs dents de sagesse peuvent être enlevées en même temps, mais habituellement seulement deux pour préserver la mobilité de la mâchoire.

Le prix d’un blanchiment dentaire ?